Loader

Please wait...

Canadian Pharmacists Association
Canadian Pharmacists Association
Share
Facebook Share
Twitter Share
LinkedIn Share
Google Plus Share
Email Share

L'APhC prie instamment les premiers ministres du Canada de placer la crise des opioïdes au premier rang des préoccupations à la réunion du Conseil de la Fédération

(English)

Le 14 juillet 2017 (Ottawa) : Comme les premiers ministres des provinces et territoires doivent se retrouver dans quelques jours à Edmonton pour la Rencontre estivale du Conseil de la Fédération, l’Association des pharmaciens du Canada (APhC) les prie instamment de placer la crise canadienne des opioïdes en tête de leur ordre du jour.

Les décès dus aux opioïdes se succèdent à un rythme inquiétant. L’an dernier, il y en a eu plus de 2 400 au Canada, et rien qu’en Colombie-Britannique, on devrait dépasser les 1 400 cette année.

[Traduction] « Les pharmaciens du Canada ont été fortement touchés par cette crise des opioïdes, qui continue à se propager dans le pays. Ils sont au premier plan et voient souvent leurs patients glisser vers une utilisation dangereuse des opioïdes. Ils ont aussi des contacts quotidiens avec des patients  qui gèrent leur accoutumance », a déclaré Alistair Bursey, pharmacien de première ligne et président de l’APhC.

L’APhC appelle à agir sur plusieurs fronts à la fois, en luttant contre les causes profondes de l’abus ou de l’utilisation détournée des opioïdes, en instaurant une procédure de prescription appropriée, et en préconisant des stratégies de réduction des effets nocifs pour les personnes aux prises avec la dépendance, y compris par des traitements du surdosage et de l’accoutumance, notamment par l’administration de méthadone, de suboxone et de naloxone.

[Traduction] « L’accès à des médicaments salvateurs tels que la naloxone continue à varier d’une région à l’autre du pays. Alors que la naloxone est disponible gratuitement dans certaines provinces, elle reste encore d’un accès limité dans de nombreux endroits du Canada. Toute personne qui pourrait en avoir besoin pour elle?même ou un de ses proches devrait être en mesure de l’obtenir gratuitement dans un centre de santé local et une pharmacie communautaire », a ajouté Alister Bursey.

L’APhC s’est engagée à collaborer avec les gouvernements, les organismes de réglementation, les forces de l’ordre et les professionnels de l’industrie et des soins de santé pour s’assurer de la mise en place d’outils et de systèmes de lutte efficaces contre l’utilisation détournée et l’abus d’opioïdes.

Contexte/Liens connexes

En juin 2017, l’APhC a tenu un sommet de la pharmacie pour débattre de la crise des opioïdes et des moyens dont disposaient les pharmaciens pour contribuer à la lutte contre l’abus et l’utilisation détournée de ces médicaments. Ce sommet a permis d’identifier de nombreux domaines recouvrant tous les aspects de l’abus d’opioïdes (de la prévention jusqu’au traitement), mais on a vu clairement que l’un de ceux méritant une attention immédiate était l’uniformisation de l’accès à la naloxone à travers le pays.

À propos de l’Association des pharmaciens du Canada

L’Association des pharmaciens du Canada (APhC) est la voix nationale unificatrice de la pharmacie et de la profession de pharmacien au Canada. Alors que les pharmaciens jouent un rôle accru dans la prestation de services de soins de santé, l’APhC veille à ce que la profession soit reconnue comme une figure de proue à l’échelle nationale, influant sur les politiques, les programmes, les budgets et les initiatives qui touchent la profession de pharmacien et la santé des Canadiens. Vous trouverez plus de renseignements au www.pharmacists.ca.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Gabrielle Berard
Gestionnaire, politiques et recherche
gberard@pharmacists.ca   
613-407-0450