Canadian Pharmacists Association
Canadian Pharmacists Association

Gestion des pénuries de médicaments actuelles

À tout moment, il y a généralement de 1 500 à 2 000 pénuries de médicaments en cours au Canada, et dans beaucoup de cas, les pharmaciens jouent un rôle important et efficace dans leur gestion à l’échelle de la pharmacie. Vous trouverez ci-dessous des renseignements et des ressources sur certaines des pénuries actuelles qui ont des répercussions importantes sur les patients et les pharmacies. 

Notre rôle : L’APhC travaille en étroite collaboration avec Santé Canada, notamment, afin de représenter la profession. Elle défend ainsi les intérêts des pharmaciens, communique des mises à jour sur les pénuries et des recommandations, recueille des données en première ligne pour éclairer les stratégies de répartition et d’approvisionnement, et crée des outils et des ressources pour soutenir les pharmacies et les patients.

En savoir plus

Comprimés de carbamazépine à libération contrôlée (LC)

À l’heure actuelle, il y a une pénurie de comprimés de carbamazépine à libération contrôlée à l’échelle nationale en raison de perturbations dans la fabrication et d’une augmentation de la demande. Les produits à libération contrôlée concernés sont Sandoz-Carbamazépine (200 mg et 400 mg) et Tegretol CR (200 mg et 400 mg). On prévoit que cette pénurie se poursuivra tout au long de l’été. Le 10 mai 2024, une pénurie de niveau 3 a été déclarée pour les comprimés de carbamazépine à libération contrôlée. Pour l’instant, on n’anticipe pas de pénurie de carbamazépine en comprimés à libération immédiate (LI).  

Importation/communication des risques 

Santé Canada a autorisé l'importation et la vente exceptionnelles et temporaires de comprimés de carbamazépine à libération prolongée, USP, autorisés par les États-Unis et étiquetés en anglais seulement.

Le produit autorisé aux États-Unis a le même principe actif (carbamazépine), le même dosage (200 mg et 400 mg), la même forme posologique (comprimés à libération prolongée) ainsi que la même voie d'administration (orale) que le produit autorisé au Canada. Cependant, il existe des différences de formulation et d'apparence physique entre les produits autorisés aux États-Unis et ceux autorisés au Canada. Il est conseillé aux professionnels de la santé de renforcer leur surveillance de l’innocuité et de l'efficacité des médicaments importés. (Communication des risques pour les professionnels de la santé)

Information et ressources

Traitement hormonal substitutif  

Au Canada, l’approvisionnement en timbres transdermiques d’œstrogènes et en anneaux vaginaux (Estring) continue de poser des problèmes. Santé Canada est en contact avec les fabricants et surveille de près la situation de l’approvisionnement. Bien qu’il n’y ait pas de date précise de résolution de ces pénuries, l’offre de produits de remplacement, y compris les gels transdermiques, les crèmes vaginales et les comprimés, est actuellement suffisante pour compenser ces pénuries.

Information et ressources

L’APhC a créé les ressources cliniques suivantes pour soutenir les pharmaciens lorsqu’ils aident leurs patients à faire face à cette pénurie et à s’y retrouver dans les solutions de rechange disponibles. 

Cholestyramine/colestipol/colésévélam 

Il y a une pénurie nationale continue de cholestyramine due à plusieurs facteurs, dont l’augmentation de la demande et des problèmes dans la fabrication de certains produits contenant de la cholestyramine. La pénurie devrait se prolonger en 2024. Parmi les produits de remplacement possibles, mentionnons le colésévélam et le colestipol,  pour lesquels une augmentation importante de la demande est observée. Le 26 janvier 2024, une pénurie de médicament de niveau 3 a été déclarée pour la cholestyramine et déclarée de façon proactive pour le colestipol. Une pénurie de niveau 3 a également été déclarée de façon proactive pour le colésévélam le 15 février 2024.

Information et ressources

Ozempic and other GLP-1 agonists

Une forte demande dans le monde, y compris au Canada, a entraîné des problèmes d’approvisionnement touchant Ozempic (sémaglutide), Trulicity (dulaglutide) et Mounjaro (tirzépatide). 

Novo Nordisk signale que la pénurie des deux dosages d’Ozempic est maintenant résolue et que le rapport entre l’offre et la demande pour tous les dosages est stable.

Eli Lilly a informé Santé Canada que, selon le dosage, les pénuries devraient prendre fin le 31 mai 2024 pour Trulicity (dulaglutide) et entre le 1er juin et le 1er juillet 2024 pour Mounjaro (tirzépatide). 

L’APhC collabore avec Santé Canada et d’autres partenaires pour soutenir les pharmaciens pendant cette pénurie.

Information et ressources

Tamsulosin 

Il y a actuellement une pénurie nationale de chlorhydrate de tamsulosine. Au Canada, le chlorhydrate de tamsulosine en comprimés par voie orale est commercialisé par huit entreprises, dont sept font état de pénuries ou d’arrêts effectifs ou prévus de leurs produits. On peut s’attendre à un approvisionnement insuffisant par intermittence de fin mars à fin avril 2024. Le 26 janvier 2024, une pénurie de médicament de niveau 3 a été déclarée pour la tamsulosine.

Information et ressources

Vaporisateur de nitroglycérine

Il y a une pénurie continue de vaporisateurs de nitroglycérine au Canada. En collaboration avec ses partenaires, Santé Canada continue de chercher des moyens de conserver l’approvisionnement existant, d’accélérer le réapprovisionnement des hôpitaux et des pharmacies, et d’accéder à des approvisionnements autorisés à l’étranger ou à des solutions de rechange, dans la mesure du possible.

Information et ressources