Loader

S'il vous plaît, attendez...

Canadian Pharmacists Association
Canadian Pharmacists Association
Partager
Facebook Share
Twitter Share
LinkedIn Share
Google Plus Share
Email Share

RPC Meilleur article de l'année

Ce prix est décerné tous les ans par le Comité consultatif de rédaction de la RPC au manuscrit considéré le plus susceptible d’influer positivement sur la pratique de la pharmacie.

Philip Shaheen and Larry Broadfield

Le meilleur article de l’année de la Revue des pharmaciens du Canada (RPC) de 2017 met en lumière un programme novateur en Nouvelle-Écosse qui offre aux pharmaciens des outils pour appuyer leur prestation de services aux personnes atteintes du cancer.

Philip Shaheen et Larry Broadfield, de concert avec les coauteurs Michele Rogez, Kara Jamieson et Meg McCallum de Cancer Care Nova Scotia et de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse, ont publié un article portant sur des lignes directrices pour la prestation de services de santé aux patients ambulatoires souffrant du cancer intitulé Guidelines for outpatient cancer care by community pharmacists, dans le numéro de janvier-février 2017 de la RPC.

Avec la prévalence croissante des pharmacothérapies par voie orale hors du contexte hospitalier, et l’arrivée d’un si grand nombre de nouveaux produits pharmaceutiques sur le marché, il devient impossible pour les pharmaciens d’être au courant de toutes les nouveautés, nuisant parfois à la prestation de services appropriés. Prescrire et dispenser des traitements systémiques par voie orale sont considérés comme des activités à risques élevés qui entraînent également des risques de santé et sécurité au travail pour le personnel de pharmacie. Or, l’organisme Cancer Care Nova Scotia a conçu une série d’outils pour combler ces lacunes et soutenir les pharmaciens à chaque étape. Ces outils comprennent de l’information sur les médicaments, des lignes directrices à suivre ainsi que des formulaires pour les interactions avec les patients. La coordination des efforts et des interventions est essentielle à la prestation de soins aux personnes atteintes du cancer. En adoptant ces nouvelles pratiques, les pharmaciens pourront devenir plus efficaces dans leur rôle de membres des équipes d’oncologie, et pourront offrir des services pharmaceutiques améliorés et mieux harmonisés à cette clientèle particulière.

Hélas, l’auteur Larry Broadfield est décédé quelques mois avant la publication de l’article.