Loader

S'il vous plaît, attendez...

Canadian Pharmacists Association
Canadian Pharmacists Association
Partager
Facebook Share
Twitter Share
LinkedIn Share
Google Plus Share
Email Share

Les pharmaciens observent une augmentation marquée du nombre de pénuries de médicaments pendant la pandémie

Le 17 avril 2020 (Ottawa) : Les pharmaciens du Canada affirment que le coronavirus a été et reste une menace pour l'approvisionnement en médicaments du Canada, et ils s'inquiètent de la volatilité et de l'augmentation considérable du nombre de pénuries de médicaments signalées.

Dans les mois précédant le mois de mars, le site Web du gouvernement contenant le registre obligatoire des pénuries de médicaments recensait environ cinq nouvelles pénuries par jour. Le nombre de pénuries signalées à la base de données a augmenté de façon constante tout au long du mois de mars et a connu une augmentation considérable au cours des dernières semaines.

Du 24 mars au 7 avril, une moyenne de 11,6 pénuries a été recensée dans la base de données chaque jour. Au cours de la semaine du 31 mars au 7 avril, ce nombre est passé à 15,9 pénuries par jour. Bien que cela ne se traduise pas toujours par des pénuries dans les pharmacies, il s'agit d'une tendance alarmante.

« Ces pénuries touchent un grand nombre de médicaments utilisés pour diverses maladies et indications, a déclaré Barry Power, directeur principal, Contenu numérique, Association des pharmaciens du Canada. Nous avons observé une augmentation marquée du nombre de médicaments recensés sur le site Web du gouvernement contenant le registre obligatoire des pénuries de médicaments au cours des dernières semaines, ce qui fait en sorte qu'il devient difficile de prédire l'incidence de ces pénuries sur l'approvisionnement en médicaments au Canada à mesure que la pandémie mondiale évolue. »

De plus, Santé Canada a relevé trois pénuries importantes liées à la COVID-19 :

  • Hydroxychloroquine : Bien qu'il n'existe actuellement aucune preuve que ce médicament est un remède contre la COVID-19, l'augmentation de la demande complique maintenant la vie des patients qui dépendent de ce médicament pour traiter des problèmes comme la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus.
  • Inhalateurs utilisés pour le traitement de l'asthme et de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) : La demande d'inhalateurs a augmenté considérablement dans les hôpitaux qui se préparent à lutter contre la COVID-19, et dans le milieu communautaire où les gens font des réserves de médicaments.
  • Certains médicaments utilisés dans les unités de soins intensifs, y compris les calmants, les relaxants musculaires, etc.

« La gestion de l'approvisionnement en médicaments au Canada exige énormément d'efforts, une vaste expertise et un niveau de soins accru de la part des équipes des pharmacies dans des conditions extrêmement difficiles, a affirmé M. Power. Les pharmaciens professionnels de tout le pays continuent de travailler sans relâche pour soutenir leurs patients et leurs collectivités, et pour veiller à ce que les patients aient un accès égal à l'approvisionnement en médicaments. »

À propos de l’Association des pharmaciens du Canada
L’Association des pharmaciens du Canada (APhC) est la voix nationale unificatrice de la pharmacie et de la profession de pharmacien au Canada. Alors que les pharmaciens jouent un rôle accru dans la prestation de services de soins de santé, l’APhC veille à ce que la profession soit reconnue comme une figure de proue à l’échelle nationale, influant sur les politiques, les programmes, les budgets et les initiatives qui touchent la profession de pharmacien et la santé des Canadiens.