Loader

S'il vous plaît, attendez...

Canadian Pharmacists Association
Canadian Pharmacists Association
Partager
Facebook Share
Twitter Share
LinkedIn Share
Google Plus Share
Email Share

Les Canadiens voient en leurs pharmaciens une solution potentielle aux pressions exercées par le vieillissement démographique sur le système de santé au Canada

Le 28 mars 2019 (Ottawa) : Selon une nouvelle enquête, les Canadiens considèrent le vieillissement démographique au Canada comme étant un problème plus grave que la hausse du coût des logements, les changements climatiques, les inégalités de revenus et la lutte contre le déficit, et ils pensent que les pharmaciens devraient jouer un rôle accru dans la pérennisation d’un système de santé de qualité.

Publiée aujourd’hui, l’enquête d’Abacus Data révèle que 80 % des Canadiens estiment que le fardeau qu’exerce notre population vieillissante sur notre système de soins de santé constitue un problème extrêmement grave ou très grave. Elle montre également que la plupart des Canadiens (83 %) jugent que les pharmaciens sont sous-utilisés à l’heure actuelle dans le système de santé et qu’une vaste majorité (86 %) sont en faveur d’un élargissement du rôle des pharmaciens pour qu’ils contribuent au maintien d’un système de soins de santé de qualité, compte tenu du vieillissement de la population canadienne.

Pharmacienne communautaire, Christine Boudreau le constate tous les jours – des patients âgés ont des hésitations concernant les médicaments qu’on leur a prescrits et s’inquiètent des interactions médicamenteuses. Œuvrant comme pharmacienne détentrice d’un certificat de spécialiste en gériatrie à Dieppe, au Nouveau-Brunswick, Mme Boudreau offre des services d’examen de médicaments pour s’assurer que ses patients prennent les bons médicaments au bon moment, selon la posologie indiquée, « déprescrit » les médicaments inutiles et aide les patients à diminuer progressivement les sédatifs et les médicaments contre l’anxiété comme les benzodiazépines.  

Elle estime que dans le quartier où elle travaille, la moitié de ses patients sont des aînés. Des employés de sa pharmacie fournissent également des services de gestion de médicaments sur le terrain en se rendant dans plusieurs foyers pour personnes âgées de la région, en tant que membres d’une équipe interdisciplinaire regroupant aussi des infirmières et des médecins. « Mon travail consiste à écouter et à éduquer, à répondre aux questions de mes patients et à travailler avec eux à l’amélioration de leur qualité de vie. Souvent, durant un examen de médicaments, ils se rendent compte qu’ils ne savent même pas pourquoi ils prennent tel ou tel médicament », raconte-t-elle.

Étant donné que le nombre de Canadiens de 85 ans et plus est censé tripler au cours des 20 prochaines années, les soins aux personnes âgées prodigués par des pharmaciens comme Mme Boudreau pourraient jouer un rôle crucial en contribuant à adapter notre système de santé à cette mutation démographique qui pose de multiples problèmes.   

 « Devant l’augmentation de notre population âgée et la hausse constante des volumes de patients recevant des soins actifs, nous devons explorer d’autres modes de prestation des soins de santé à la population vieillissante du Canada, déclare la présidente de l’Association des pharmaciens du Canada, Christine Hrudka. En tant que ressources sous-utilisées dans la prestation des soins de santé, les pharmaciens sont dans une position unique pour faire plus. »

Outre les services comme les examens de médicaments, les pharmaciens peuvent offrir toute une gamme de services de soins de santé accessibles – tous considérés par les Canadiens comme étant de bonnes idées pour aider notre système de soins de santé à répondre aux besoins de la population vieillissante. Bien des Canadiens pensent que ce serait une « bonne ou très bonne idée » si les pharmaciens assuraient les services suivants, dans les proportions que voici :  

  • 83 % - Permettre aux pharmaciens d’administrer des vaccins comme le vaccin antigrippal, le vaccin contre le zona, le vaccin antipneumococcique et les vaccins à l’intention des voyageurs;
  • 78 % - Permettre aux pharmaciens de prescrire des médicaments pour des affections courantes ou mineures comme la conjonctivite, les infections urinaires ou les otites;
  • 77 % - Permettre aux pharmaciens d’offrir des services d’examen et d’évaluation de médicaments, afin de réduire le nombre de médicaments inutiles/inappropriés et les effets indésirables des médicaments;  
  • 73 % - Fournir des services de soins de santé à l’intention des patients âgés comme les examens de médicaments et les plans de traitement pour les personnes ayant des besoins complexes en matière de médicaments;
  • 71 % - Permettre aux pharmaciens de fournir des services d’évaluation de médicaments à domicile pour les personnes âgées;
  • 65 % - Permettre aux pharmaciens de gérer des maladies chroniques comme un taux élevé de cholestérol, l’hypertension et le diabète.

 « Donner aux pharmaciens les moyens de faire plus entraînerait un certain nombre d’avantages tant pour les patients que pour la pérennité de notre système de santé, précise Mme Hrudka. Améliorer la sécurité des patients en réduisant les médicaments inutiles et les effets indésirables, réduire le nombre d’admissions à l’hôpital et de visites aux urgences, libérer des lits de soins de longue durée et améliorer la qualité de vie des personnes âgées en leur permettant de demeurer plus longtemps à la maison sont autant d’avantages importants qui prendront toute leur signification à mesure que la population âgée du Canada augmentera. »

Cette enquête sur le vieillissement de la population, les soins de santé et le rôle des pharmaciens au Canada a été réalisée en ligne auprès de 3 219 résidents canadiens de 18 ans et plus, du 26 février au 7 mars 2019, par Abacus Data.

Au sujet de l’Association des pharmaciens du Canada
L’Association des pharmaciens du Canada (APhC) est la voix nationale unificatrice de la pharmacie et de la profession de pharmacien au Canada. Alors que les pharmaciens jouent un rôle accru dans la prestation de services de soins de santé, l’APhC veille à ce que la profession soit reconnue comme une figure de proue à l’échelle nationale, influant sur les politiques, les programmes, les budgets et les initiatives qui touchent la profession de pharmacien et la santé des Canadiens.