Loader

S'il vous plaît, attendez...

Canadian Pharmacists Association
Canadian Pharmacists Association
Partager
Facebook Share
Twitter Share
LinkedIn Share
Google Plus Share
Email Share

Les Canadiens demandent qu'on augmente les tests de dépistage de la COVID 19 pour inclure la population asymptomatique dans toutes les régions du Canada

De longues périodes d’attente et un nombre limité d’endroits où il est possible de se faire tester continuent de poser des problèmes dans bien des régions du pays.

Le 15 septembre (Ottawa) — Avec la rentrée scolaire et l’augmentation des cas de COVID 19 dans l’ensemble du Canada, une augmentation des services de dépistage aurait pour effet de renforcer la capacité de testage de la santé publique des provinces et rassurerait les Canadiens. Selon un nouveau sondage réalisé par Abacus Data à la demande de l’Association des pharmaciens du Canada (APhC), près d’un tiers des Canadiens se sentiraient plus tranquilles à l’idée d’envoyer leurs enfants à l’école s’il y avait plus d’endroits où se faire tester pour la COVID 19.

En administrant des tests de dépistage aux personnes asymptomatiques, les Canadiens se donnent la possibilité de repérer dans la communauté des cas qui risqueraient de passer inaperçus, de cerner les zones à risque et d’isoler des personnes qui ne savent pas qu’elles ont attrapé le virus et qui sont susceptibles de le propager.  

« Il est essentiel d’augmenter le dépistage si nous voulons limiter la propagation de la COVID 19 », rappelle Shelita Dattani, directrice, Développement de la pratique et application des connaissances, à l’APhC. « Avec plus de 11 000 pharmacies réparties dans tout le Canada, y compris les régions rurales et éloignées, les pharmaciens peuvent rendre les tests de dépistage de la COVID 19 plus facilement accessibles aux Canadiens et aider les communautés à rouvrir les écoles et à relancer l’économie de manière sécuritaire. »

Les Canadiens soutiennent l’idée d’étendre les lieux de testage de la COVID 19 aux pharmacies :

  • 41 % des Canadiens seraient plus susceptibles d’aller se faire tester si les pharmacies de leur province pouvaient administrer les tests de dépistage;
  • 75 % des Canadiens sont à l’aise ou très à l’aise à l’idée que les pharmaciens administrent des tests de dépistage de la COVID 19 à des personnes asymptomatiques;
  • 68 % des Canadiens sont à l’aise ou très à l’aise à l’idée d’aller subir un test de dépistage dans une pharmacie communautaire;
  • si des tests de dépistage étaient offerts dans un plus grand nombre d’endroits, les Canadiens se sentiraient plus confortables notamment avec le fait d’envoyer leurs enfants à l’école et de retourner eux-mêmes au travail.

En Alberta et dans certaines régions des États Unis, les pharmacies sont maintenant autorisées à administrer certains types de tests pour la COVID-19. Le Canada pourrait accroître sa capacité de testage à raison de milliers de patients par jour en intégrant les pharmacies aux services de testage d’un bout à l’autre du pays.  

L’APhC encourage les gouvernements à mettre en œuvre des stratégies de dépistage améliorées qui augmenteront l’accès des Canadiens afin que nous puissions tous contribuer à ralentir les taux d’infection à la COVID-19 partout au pays.

Au sujet de l’Association des pharmaciens du Canada
L’Association des pharmaciens du Canada (APhC) est la voix nationale unificatrice de la pharmacie et de la profession de pharmacien au Canada. Alors que les pharmaciens jouent un rôle accru dans la prestation de services de soins de santé, l’APhC veille à ce que la profession soit reconnue comme une figure de proue à l’échelle nationale, influant sur les politiques, les programmes, les budgets et les initiatives qui touchent la profession de pharmacien et la santé des Canadiens.