Loader

S'il vous plaît, attendez...

Canadian Pharmacists Association
Canadian Pharmacists Association
Partager
Facebook Share
Twitter Share
LinkedIn Share
Google Plus Share
Email Share

Mise à jour : 26 octobre 2020

Le présent document a pour objet de proposer et d’envisager quelques pratiques exemplaires pour la vaccination contre la grippe saisonnière par les pharmaciens communautaires à l’automne 2020 dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Il part du principe que les pharmacies et pharmaciens procédant à cette vaccination satisfont déjà aux exigences réglementaires qui leur sont imposées en la matière par leur province ou territoire. Les informations fournies ici visent à signaler quelques pratiques nouvelles ou adaptées que les pharmaciens pourraient avoir à mettre en œuvre à cause de la pandémie de COVID-19. Pour en savoir plus sur les lignes directrices en matière de vaccination annuelle comme les calendriers de vaccination, prière de consulter le site Web de votre province ou territoire, ou la page Web du gouvernement du Canada intitulée Renseignements sur la vaccination – provinces et territoires.

Les pratiques exemplaires proposées ici ont été mises au point par l’Association des pharmaciens du Canada (APhC) en consultation avec son Groupe de travail pharmaceutique sur la préparation à la grippe. Les directives du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) et de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) remplacent toutes les considérations et propositions présentées ici. De plus, les organismes de réglementation des pharmacies de certaines provinces ont déjà publié des directives sur la COVID-19, qui doivent être consultées avant de prendre les mesures exposées ici. Ensuite, il faudra aussi tenir compte de politiques générales supplémentaires (y compris les directives d’un bureau central, le cas échéant).

Documentation and forms icon
Scheduling appointment hours
Screening for Covid-19
Preparing your pharmacy
Infection prevention and control measures
PPE Requirements
Preparing your staff
Communicating with patients


 

Comme les pharmacies communautaires s’attendent à une augmentation des demandes de vaccination contre la grippe de la part de leurs patients et à une possible deuxième vague de COVID-19, elles se préparent à une saison grippale 2020-2021 riche en défis. Les pharmaciens planifient la gestion du temps, des tâches et des fournitures supplémentaires dont ils auront besoin pour vacciner leurs patients en toute sécurité, tout en assurant leur propre protection et celle de leur personnel.

Ces défis sont notamment les suivants :

  • L’activité persistante de la COVID-19, qui pourrait mettre sous pression les capacités en santé publique;
  • Le besoin continu de distanciation physique et autres procédures de prévention des infections;
  • Le nombre croissant de demandes de vaccination contre la grippe de la part des patients;
  • Le risque accru de voir des patients demandant à être vaccinés contre la grippe contracter à la fois la grippe et la COVID-19;
  • Les possibilités réduites d’accès à des services de vaccination auprès d’autres fournisseurs;
  • Les pénuries de vaccins et fournitures nécessaires à la vaccination contre la grippe saisonnière.

Certaines pharmacies pourraient également connaître les difficultés suivantes :

  • Présence d’un seul pharmacien dans le personnel à un certain moment ou aucun chevauchement;
  • Une superficie au sol restreinte avec peu de place pour la circulation des patients et la zone d’attente;
  • Un volume élevé avec de nombreux patients dans la zone d’attente;
  • Des services de ramassage ou de livraison le long du trottoir sans accès à la pharmacie par le public;
  • Des ménages venant se faire vacciner ensemble (comme les y encourage le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI);
  • Des personnes demandant plusieurs vaccinations ou d’autres services en même temps que la vaccination contre la grippe (comme les y encourage le CCNI).

Afin de pouvoir relever les défis de cette saison, les pharmacies communautaires pourraient être obligées d’adapter le modèle qu’elles utilisent habituellement pour la vaccination contre la grippe. Les adaptations dépendront de l’espace physique dont la pharmacie dispose à l’intérieur et à l’extérieur, de la population de patients, des ententes avec d’autres organismes et fournisseurs de soins de santé et de leurs directives, des ententes avec les payeurs et de la législation et réglementation provinciales-territoriales. Entre autres modèles à adapter, on peut citer :

  • Les vaccinations sans rendez-vous (pratique à déconseiller pour les pharmacies à volume élevé);
  • Les tranches horaires consacrées aux vaccinations sans rendez-vous;
  • Le modèle basé sur les rendez-vous pour particuliers ou ménages;
  • Les tranches horaires spéciales pour les patients vulnérables, y compris la fermeture de la pharmacie à la circulation piétonne pendant ces heures;
  • Les vaccinations hors de la pharmacie (p. ex. au domicile du patient, sur un lieu de rassemblement, au travail ou à d’autres endroits où pourraient se trouver les patients);
  • La réservation d’autres « espaces ouverts » tels que des centres communautaires;
  • Les structures temporaires jouxtant la pharmacie (c.-à-d. un terrain de stationnement);
  • Les services au volant (c.-à-d. la vaccination des patients dans leur véhicule).

IMPORTANT : Si, pour les vaccinations, une pharmacie choisit d’assurer le service hors de la pharmacie ou sous la forme d’un service au volant, elle doit s’assurer que ces activités sont autorisées par les autorités de la province ou du territoire, et couvertes par son assurance-responsabilité.

Principes clés du flux de travail

Quel que soit le modèle choisi par votre pharmacie, le flux de travail occasionné par la vaccination contre la grippe doit permettre :

  • de maintenir la distanciation physique entre les personnes;
  • de réduire au minimum le nombre de patients entrant dans la pharmacie et le nombre d’employés interagissant avec eux;
  • de réduire au minimum le temps passé dans la pharmacie par les patients et en contact direct avec le personnel;
  • de réduire le transfert d’objets (p. ex. les papiers ou les stylos) entre personnes;
  • d’adopter, dans la mesure du possible, des processus sans contact ou sans papiers pour certains éléments des systèmes de collecte et de diffusion d’informations, d’inscription des patients, de remise de documents, de règlement, de paiement et de tenue de dossiers;
  • de tenir compte de toutes les autres mesures de prévention des infections ayant trait à la COVID afin de protéger le personnel et les patients et de réduire au minimum la propagation des infections (p. ex. le dépistage des patients, le renforcement des protocoles de nettoyage et de désinfection, l’utilisation d’EPI).

Documents et formulaires

Les renseignements sur la vaccination et les patients que vous recueillez, documentez, transmettez ou traitez et la manière dont vous le faites dépendront des exigences de votre province ou territoire, des politiques de la pharmacie, des systèmes de gestion des informations pharmaceutiques et de toutes les autres plateformes technologiques que vous pourriez utiliser. Il n’entre pas dans le cadre du présent document d’indiquer des pratiques exemplaires prenant en considération ces différents facteurs.

Les pharmacies pourraient envisager :

  • d’établir des documents que les patients rempliraient (sur le site Web, par courriel ou d’une autre façon) et soumettraient à l’avance de façon sécurisée;
  • d’établir des documents que les patients se procureraient (sur le site Web, par courriel ou d’une autre façon), rempliraient et apporteraient en version papier à la pharmacie (ce qui réduirait au minimum le temps passé par les patients à la pharmacie, mais multiplierait aussi les transferts d’objets d’une personne à l’autre);
  • d’ajouter des questions pour le dépistage de la COVID-19 aux formulaires de dépistage existant pour les vaccinations, afin de rationaliser le flux de travail tout en tenant à jour un dossier à des fins de suivi des contacts (cela dépendra des exigences provinciales-territoriales).

Pour faciliter éventuellement le suivi des contacts, les pharmacies doivent veiller à noter clairement les coordonnées des patients et à les garder dans un endroit facilement accessible.

Prise de rendez-vous/Heures

Afin de maîtriser le flux de travail et de réduire au minimum le nombre de patients présents dans la pharmacie (ou l’endroit où a lieu la vaccination), les pharmaciens pourraient envisager d’adopter un modèle de prestation de services exigeant de chaque patient de s’inscrire d’avance pour prendre rendez-vous à une heure précise pour la vaccination.

  • Fixez les rendez-vous de chaque patient à intervalles d’environ 15 minutes.
  • Limitez le nombre de patients se présentant à un rendez-vous à celui ou à ceux qui vont se faire vacciner et à un proche aidant, le cas échéant (p. ex. un parent ou l’aidant d’un patient âgé).
  • Pensez à vacciner en même temps tous les membres d’une famille (et d’allonger en conséquence la durée de leur rendez-vous);
  • Faites prendre rendez-vous en ligne, par courriel, par téléphone ou une autre méthode.
  • Faites des rappels de rendez-vous par texto, courriel, téléphone ou une autre méthode.
  • Trouvez des solutions ou des procédés pour rappeler aux patients d’avertir la pharmacie s’ils sont obligés d’annuler ou de remettre leur rendez-vous, et demandez au personnel de la pharmacie de prévenir les patients en cas d’annulation ou de changement d’horaire.

Le procédé que vous utiliserez pour prendre rendez-vous ou envoyer des rappels pourrait également donner l’occasion de faire aux patients des communications susceptibles de réduire au minimum le temps qu’ils passeront dans la pharmacie quand ils viendront se faire vacciner. Envisagez :

  • de procéder à un dépistage préalable de la COVID-19 chez les patients (par téléphone avec le personnel le jour de la vaccination) ou de leur donner des informations pour le dépistage;
  • de fournir aux patients des formulaires de vaccination pouvant être remplis et remis à l’avance (si possible);
  • de mettre à jour les dossiers des patients;
  • d’obtenir des renseignements sur les préférences ou les besoins spéciaux des patients;
  • de vérifier l’admissibilité des patients à se faire vacciner aux frais de l’État (le cas échéant);
  • de fournir aux patients des instructions spéciales sur les nouvelles procédures ou sur ce à quoi ils doivent s’attendre;
  • de donner aux patients la possibilité d’annuler leur rendez-vous, si besoin est;
  • de donner à la pharmacie la possibilité d’annuler ou de remettre un rendez-vous, si nécessaire;
  • de répondre à n’importe quelle autre question.

Pour plus de détails voir « Comment communiquer avec les patients ».

Dépistage de la COVID-19

Avant de se faire vacciner, les patients sont tenus de se soumettre à un dépistage de la COVID-19; ceux dont le résultat est positif ne doivent pas être vaccinés. Ils doivent recevoir des instructions pour procéder à un auto-dépistage avant d’aller à la pharmacie pour se faire vacciner, puis se soumettre à un dépistage actif par un membre du personnel peu avant la vaccination. L’idéal serait de procéder à ce dépistage actif avant que le patient pénètre dans le local où aura lieu la vaccination (et, de préférence, avant de préparer son vaccin).

Le dépistage passif peut-être effectué par les moyens suivants :

  • Un outil d’auto-dépistage en ligne à la disposition des patients (p. ex. sur le site Web de la pharmacie, selon un système de prise de rendez-vous ou par tout autre moyen) lorsqu’ils prennent rendez-vous pour leur vaccination;
  • Un outil d’auto-dépistage en ligne fourni aux patients le jour de leur vaccination (p. ex. par courriel, au moyen d’un lien texte ou autre);
  • Des affiches ou des panneaux à l’entrée de la pharmacie ou du lieu de vaccination avec les critères et les instructions d’auto-dépistage. On peut également prévoir :
    • des codes QR ou des adresses URL liés aux outils d’auto-dépistage en ligne;
    • des instructions par vidéo.

Tous les outils de dépistage passif doivent tenir compte des exigences linguistiques et d’accessibilité des patients, ainsi que de leur connaissance et aisance en matière de technologie numérique. Ils doivent obligatoirement leur donner des instructions sur ce qu’il faut faire en cas de résultats positifs pour un facteur ou un autre.

Le dépistage actif peut se faire :

  • par téléphone avec un membre du personnel de la pharmacie le jour du rendez-vous pour la vaccination;
  • dans le véhicule du patient par un membre du personnel de la pharmacie quand le patient est arrivé pour son rendez-vous;
  • à l’entrée de la pharmacie par un membre du personnel quand le patient est arrivé pour son rendez-vous.

Le personnel de la pharmacie procédant au dépistage actif doit se tenir prêt à donner des instructions aux patients sur ce qu’il faut faire en cas de résultat positif pour un facteur ou un autre.

NOTE : Certaines des réactions signalées à l’immunisation contre la grippe (fièvre, maux de tête, douleurs musculaires) peuvent s’apparenter aux critères de dépistage de la COVID 19. Pour le moment, le CCNI et l’ASPC continuent de recommander aux pharmacies de conseiller à tous les patients de traiter n’importe quel symptôme comme si c’était un symptôme possible de  la COVID 19, indépendamment des autres causes envisageables, et d’observer les instructions de la santé publique locale concernant l’isolement, la surveillance ou le dépistage. Cela s’étend aux instructions touchant la fréquentation scolaire.

Préparez votre pharmacie ou le local où aura lieu la vaccination

Étapes à suivre pour préparer le local en vue d’un afflux de patients venus se faire vacciner, tout en veillant à la distanciation physique et à l’application d’autres procédures de lutte contre l’infection :

  • Fixez le nombre de personnes pouvant pénétrer en même temps dans la pharmacie (ou le lieu de vaccination) en fonction des dimensions de la pharmacie, de la distanciation physique exigée et de la législation provinciale-territoriale.
  • Réduisez au minimum les déplacements des patients et les contacts avec eux en mettant en place :
    • une circulation à sens unique;
    • une entrée et une sortie séparées, si possible, et des points d’accès limités;
    • un marquage au sol pour indiquer la direction dans laquelle les patients doivent se déplacer et à quelle distance les uns des autres ils doivent se maintenir;
    • des tables ou d’autres obstacles pour les distancier davantage.
  • Délimitez des espaces fonctionnels pour les prestations de services (« des postes ») et faites un plan d’aménagement.
  • Séparez les postes de 2 mètres (6 pieds) si possible ou prévoyez des postes/espaces séparés par des écrans en plastique ou en plexiglas. L’idéal serait d’avoir des pièces séparées pour les différentes fonctions, mais ce ne sera sans doute pas possible dans de nombreuses pharmacies. Pour tous les postes, prévoyez :
    • de mettre en place du désinfectant pour les mains aux postes clés;
    • de vérifier que toutes les surfaces susceptibles d’être touchées par des patients (p. ex. les chaises) sont faciles à nettoyer;
    • de veiller à ce que la circulation de l’air ou la ventilation soit suffisante à tous les endroits accessibles aux patients;
    • d’avoir des réserves suffisantes de produits de nettoyage ou de désinfection.

Ces postes individuels peuvent être les suivants :

L’endroit où a lieu le dépistage actif de la COVID-19 par le personnel avant la vaccination

  • L’endroit où a lieu le dépistage actif de la COVID-19 par le personnel avant la vaccination
    • Selon l’aménagement de vos locaux, ce dépistage peut se faire à la pharmacie, à la porte ou à l’extérieur de la pharmacie et même dans le véhicule du patient.
  • L’endroit où remplir le formulaire d’inscription et de vaccination
    • Organisez-vous pour que les patients reçoivent et remplissent les formulaires avant d’entrer dans la pharmacie, afin de réduire le temps passé à l’intérieur. À cet effet, vous pourriez :
      • faire remplir et remettre des formulaires numériques en ligne par les patients, si votre système le permet;
      • leur demander d’imprimer et de remplir les formulaires à la main chez eux et de les apporter à la pharmacie (bien que vous risquiez ainsi de multiplier les transferts d’objets entre personnes);
    • Si les patients remplissent les formulaires à la pharmacie, réduisez au minimum les échanges d’objets tels que les stylos ou les blocs-notes;
    • Respectez les exigences provinciales-territoriales pour obtenir et consigner le consentement éclairé des patients.

L’endroit où a lieu le dépistage actif de la COVID-19 par le personnel avant la vaccination

  • La zone d’attente ou d’observation des patients avant ou après la vaccination
    • Aménagez l’endroit de manière à espacer les sièges de 2 mètres (6 pieds) dans la zone d’attente.
      • Enlevez des surfaces exposées tous les objets non indispensables et autres objets partagés (p. ex. les magazines ou les jouets).
  • Envisagez de demander aux patients d’attendre à l’extérieur de la pharmacie ou même dans leur véhicule jusqu’à ce que vous les appeliez pour les vacciner.
  • Le CCNI a émis les recommandations suivantes au sujet des périodes d’observation après la vaccination :

    • Respectez les périodes d’observation établies après la vaccination dans les endroits où il est possible d’appliquer les mesures de contrôle des infections appropriées afin de réduire les risques de transmission :

      • Maintenez une période d’observation de 15 minutes après la vaccination (30 minutes s’il y a un risque connu de réaction allergique au vaccin);

    • Ne réduisez les périodes d’observation (5 à 15 minutes) que dans les endroits où il n’est pas possible d’observer la distanciation nécessaire (recommandation discrétionnaire) :

      • Le CCNI estime qu’il ne dispose pas de preuves suffisantes en faveur d’une période d’observation standard moins longue après la vaccination;

      • Cette période plus courte ne doit être envisagée que si le patient respecte les critères précisés dans le document joint (pas d’antécédents de réaction allergique, pas de réactions après une vaccination, présence d’un accompagnateur chargé de l’observation, etc.). 

  • La zone de vaccination
    • Placer le siège de manière à ce que le pharmacien ne soit pas obligé de se tenir directement face au patient ou penché sur lui pour le vacciner.
  • L’endroit où le personnel peut revêtir, enlever et jeter son EPI (voir la section suivante).

Équipement de protection individuelle (EPI) - Exigences

Les besoins en EPI pour toutes les activités liées aux vaccinations dans la pharmacie doivent être déterminés selon une méthode d’évaluation des risques au point de service et en respectant les directives en matière de santé publique. Il convient de tenir compte des risques distinctifs des préparations injectables par rapport aux nasales.

Pour la vaccination de patients asymptomatiques où le personnel se trouve à moins de 2 mètres (6 pieds) de distance, sans aucune barrière, les mesures proposées en ce qui concerne les EPI sont les suivantes :

  • Envisagez d’utiliser pour chaque séance des lunettes de protection, un masque et des gants (le cas échéant). En entend par séance le laps de temps où les travailleurs de la santé accomplissent des tâches dans un certain cadre ou milieu d’exposition, tel que les quarts de travail de 4 heures comme préposés à la vaccination. Une séance se termine quand les travailleurs quittent ce cadre ou ce milieu;
  • Portez des lunettes de protection (écran facial ou lunettes de sécurité) pour toute la durée de la séance; désinfectez ou éliminez-les après la séance;
  • Portez un masque chirurgical ou d’intervention pour toute la durée de la séance; remplacez-le plus tôt s’il est humide, souillé ou endommagé;
  • La blouse n’est pas toujours nécessaire. Prévoyez-en une quand le préposé à la vaccination doit gérer un grand nombre de patients; éliminez ou désinfectez-la à la fin de chaque séance. Dans les situations où le port de la blouse n’est pas nécessaire, certains pharmaciens choisissent néanmoins de porter une tenue de protection réservée aux séances de vaccination contre l’influenza;
  • Les gants ne sont nécessaires que pour les vaccinations intranasales. Selon l’évaluation du risque du poste de vaccination, certains pharmaciens peuvent choisir de porter des gants pour les injections contre l’influenza. Si c’est votre cas, veillez à remplacer les gants après chaque vaccination (il est déconseillé de les utiliser pour une séance entière ou de les nettoyer à l’aide de désinfectant pour les mains ou d’eau de Javel).

Il se peut que les patients s’attendent à ce que le pharmacien porte des gants jetables pour les vacciner et qu’ils le lui demandent. Si c’est le cas, le pharmacien peut soit accepter, afin de les réconforter, soit leur faire savoir que les gants ne sont pas nécessaires pour les vaccinations; montrez-leur au besoin que des mesures d’hygiène des mains sont prises.

Suivez toutes les autres pratiques exemplaires pour enfiler, retirer et éliminer l'EPI.

Mesures de prévention des infections

  • Procédez régulièrement, au moins deux fois par jour, à des nettoyages de l’environnement, surtout dans les zones très fréquentées (p. ex. les zones d’attente et d’inscription, les poignées de portes, les toilettes) et les surfaces souvent touchées par les visiteurs;
  • Nettoyez, après chaque usage, l’équipement partagé avec de nombreuses personnes (p. ex. les stylos, blocs-notes, chaises, ainsi que les tablettes si l’on donne des informations et des consentements numériques);
  • Placez du désinfectant pour les mains dans les zones principales de la pharmacie, dont l’entrée, la sortie, la zone d’inscription, la zone de vaccination, la salle d’attente et d’autres endroits en contact avec les patients;
  • Lavez-vous les mains avec un désinfectant pour les mains contenant 60 à 90 % d’alcool; vous pouvez aussi les laver à l’eau et au savon pendant au moins 20 secondes;
  • Nettoyez et désinfectez la zone de vaccination (p. ex. les chaises, tables et poignées de portes) après chaque vaccination de patients;
  • Utilisez des registres de vérification sanitaire pour vous assurer que ces zones sont régulièrement nettoyées.

Comment préparer votre personnel

Walkthrough

  • Dans la mesure du possible, affectez des membres du personnel à certaines tâches pour toute la durée de leur quart. Envisagez de répartir le personnel de la pharmacie en équipes séparées pour éviter les quarts faisant double emploi.
  • Voyez quelles sont les tâches pouvant être accomplies sous supervision par des étudiants, stagiaires, techniciens ou préparateurs en pharmacie. Selon votre modèle de prestation de services, les vaccinations peuvent aussi être effectuées par du personnel infirmier ou d’autres prestataires de soins de santé.
  • En planifiant les quarts et les rendez-vous ou séances, prévoyez des pauses pour les membres des équipes. Veillez à ce que la personne que vous avez affectée aux vaccinations ne travaille pas plus de 4 heures avant de faire une pause.
  • Assurez-vous que les membres du personnel reçoivent une formation sur les protocoles de vaccination, les politiques en matière d’injection, le bon usage de l’EPI, l’hygiène des mains et les procédures de prévention des infections de votre pharmacie.
  • Avant chaque quart, dépistez chez les membres du personnel d’éventuels symptômes de la COVID-19 ou risques d’exposition à la COVID-19. Le personnel dont les résultats sont positifs ne doit pas travailler à la pharmacie.
  • Continuez à mettre en œuvre d’autres mesures sanitaires de lutte contre la pandémie qui pourraient être prescrites par les autorités de santé publique et l’ordre des pharmaciens de votre province.
  • Apprenez à votre personnel ce qu’il doit faire si un patient est dépisté positif à un moment quelconque au cours du service. Les mesures peuvent être les suivantes :
    • Ne pas exécuter le service;
    • Noter le nom et le numéro de téléphone du patient ainsi que la date et l’heure de sa visite à la pharmacie (si la pharmacie n’a pas déjà cette information) au cas où on en aurait besoin pour la recherche des contacts;
    • Demander au patient de retourner chez lui et d’appeler son bureau de santé public local pour en savoir plus;
    • Porter l’EPI indiqué et nettoyer les endroits et surfaces touchés par le patient.
  • Pensez à mettre en place des stratégies afin de gérer les situations susceptibles de créer un risque d’infection à la COVID 19 (p. ex. un enfant qui pleure ou se débat).
  • Le personnel de la pharmacie doit se tenir prêt à répondre à toutes les questions des patients au sujet de la COVID-19.

Sommaire des tâches entrant dans le flux de travail

Si possible, préposez une seule personne aux vaccinations pour toute la durée des séances. D’autres employés pourront aider à accomplir des tâches le cas échéant. Selon la réglementation de votre province ou territoire, certaines tâches peuvent être effectuées par des techniciens, des préparateurs et même des étudiants en pharmacie.

Avant l’arrivée du patient à la pharmacie

  • Donnez et confirmez les rendez-vous.
  • Fournissez les formulaires de vaccination aux patients (lorsque c’est faisable).
  • Réunissez des renseignements sur les patients (p. ex. mettez à jour leur dossier, vérifiez leur admissibilité, leurs préférences et leurs besoins spéciaux).
  • Donnez des instructions.

Quand le patient arrive à la pharmacie

  • Soumettez le patient à un dépistage de la COVID-19.
  • Indiquez au patient où il doit attendre (à l’intérieur de la pharmacie, à l’extérieur, dans son véhicule ou ailleurs).
  • Fournissez au patient les formulaires de vaccination, si vous ne l’avez pas fait auparavant.
  • Répondez aux questions du patient et vérifiez son admissibilité (le cas échéant).
  • Obtenez sur le patient des renseignements précis dont le préposé aux vaccinations aura besoin (p. ex. quel bras dans les cas où le préposé doit faire une injection).
  • Numérisez ou entrez autrement les formulaires de vaccination dans le système de gestion des informations de la pharmacie (c.-à-d. traitez la « prescription » et transmettez l’information au préposé à la vaccination).
    • Veillez à ce que les coordonnées des patients (leur nom et numéro de téléphone) ainsi que la date et l'heure de leur visite à la pharmacie soient clairement notées et conservées dans un endroit facile d’accès au cas où il faudrait retracer les contacts.
  • Avertissez le patient (en personne, par téléphone ou par SMS) dès qu’il peut pénétrer dans la zone de vaccination.

Lors de la vaccination

  • Enfilez l’EPI pour la séance.
  • Disposez le siège et préparez la pièce en fonction des besoins du patient; le préposé à la vaccination doit se trouver à côté de lui (et non penché sur lui ou face à lui).
  • Si vous devez vacciner tous les membres d’un ménage en même temps, prévoyez de préparer leurs vaccins et les autres fournitures par lot et d’utiliser dans la mesure du possible des seringues préremplies.
  • Examinez et remplissez les formulaires avec le patient (ils peuvent être en version papier ou numériques, selon le système de gestion des informations de votre pharmacie).
  • Afin d’optimiser les vaccinations et de réduire le plus possible les visites à la pharmacie, songez à administrer tous les vaccins pour adultes requis par le patient pour se protéger contre d’autres maladies pouvant être prévenues par un vaccin. 
  • Demandez au patient de tourner la tête de l’autre côté du pharmacien pendant que celui-ci fait l’injection.
  • Appliquez les mesures d’hygiène des mains.
  • Procédez à la vaccination.
  • Appliquez les mesures d’hygiène des mains.
  • Dites au patient où et quand attendre après la vaccination.

Entre les vaccinations et après

  • Nettoyez et désinfectez la zone de vaccination, la zone d’attente des patients (si elle est dans la pharmacie) et les autres postes.
  • Contrôlez le flux des patients et le respect des protocoles de distanciation physique.
  • Assurez-vous que les patients restent dans la zone d’attente désignée le temps nécessaire; avertissez-les dès qu’ils sont libres de partir.
  • Numérisez les documents de vaccination dans le système de gestion des informations de la pharmacie (si vous ne l’avez pas fait précédemment).
  • Procédez au règlement et à la facturation; remettez aux patients le dossier et le reçu.

Avant l’arrivée des patients à la pharmacie

Donnez des instructions et indiquez les procédures aux patients à l’avance (p. ex. sur le site Web, à l’aide de codes QR, par courriel, en vidéo).

Quel que soit le modèle de services, les patients doivent recevoir les instructions suivantes :

  • Procéder à un auto-dépistage de la COVID-19* avant d’aller à la pharmacie. Aucune prestation de service ne peut être dispensée à des patients qui :
    • sont testés positifs pour la COVID-19 et n’ont pas reçu d’avis médical favorable;
    • présentent des symptômes de la COVID-19 (le jour de la prestation);
    • ont présenté des symptômes de la COVID-19 dans les deux semaines précédant la prestation;
    • ont fait un voyage à l’étranger dans les deux semaines précédant la prestation;
    • vivent avec quelqu’un atteint actuellement de la COVID-19 ou qui a été à l’étranger dans les deux dernières semaines;
    • sont en auto-isolement.

*Les critères pourraient varier selon la définition de cas que donnent les autorités locales ou provinciales/territoriales.

  • Porter un masque sous une forme ou une autre ou se couvrir le visage pour se faire vacciner. Si le patient (ou un éventuel accompagnant) ne porte pas de masque ou n’a pas le visage couvert, la vaccination ne peut avoir lieu. Le personnel de la pharmacie a le choix entre renvoyer le patient à la maison ou lui fournir un masque médical. Des exceptions sont autorisées pour les enfants (de deux ans ou moins), les patients ayant des difficultés respiratoires, les patients incapables d’enlever le masque sans aide ou ceux qui ont un autre problème de santé les empêchant de porter un masque.
  • Porter des vêtements amples à manches courtes pour être admis sur le lieu de vaccination.
  • Arriver à l’heure et pas en avance, afin d’éviter l’affluence et d’observer la distanciation physique.
  • Réduire au minimum le nombre de personnes qui entrent dans la pharmacie et ne seront pas vaccinées (p. ex. la personne qui garde un un enfant; dans la mesure du possible, pas de frères et sœurs, sauf s’ils doivent aussi être vaccinés).
  • Prévenir la pharmacie si le patient est obligé d’annuler ou de modifier la date ou l’heure prévus pour le rendez-vous ou la vaccination.
  • Connaître les nouvelles politiques ou procédures relatives à la COVID-19, comme celles qui :
    • obligent à remplir d’avance les formulaires de dépistage (s’il y en a);
    • indiquent où attendre son tour;
    • précisent le temps d’attente (et l’endroit) une fois que le patient a été vacciné;
    • les instructions circonstancielles (p. ex. si la pharmacie assure un service à l’auto, son personnel devrait encourager les patients à ne pas verrouiller les portes pendant la période d’observation suivant l’inoculation du vaccin afin qu’il puisse intervenir en cas de besoin).

Toute autre instruction sur ce à quoi les patients doivent s’attendre quand ils arrivent à la pharmacie dépendra de votre modèle de services et des systèmes d’information de la pharmacie.

À la pharmacie

Concevez et installez des affiches communiquant aux patients des instructions et des procédures semblables au sujet du dépistage de la COVID-19 et des procédés utilisés. Recourrez à la lecture de codes QR, aux grandes affiches ou aux vidéos.

De plus, utilisez du matériel pour demander également aux patients :

  • de suivre les procédures d’inscription et d’attente de la pharmacie, qui peuvent les obliger à attendre à un endroit désigné, à l’extérieur de la pharmacie et même dans leur propre véhicule ;
  • de suivre le marquage indiquant la direction ou la distanciation physique;
  • de respecter le nombre limite de personnes autorisées à pénétrer dans la pharmacie à un moment donné;
  • de se renseigner pour savoir combien de temps ils doivent attendre après la vaccination et à quel endroit.