Loader

Please wait...

Canadian Pharmacists Association Logo
Canadian Pharmacists Association Logo
Share
Facebook Share
Twitter Share
LinkedIn Share
Google Plus Share
Email Share

La grippe

[English]

Chaque année, en collaboration avec Immunisation Canada [anciennement la Coalition canadienne pour la sensibilisation et la promotion de la vaccination (CCSPV)], l’APhC vous communique l’information la plus récente sur la sensibilisation à l’influenza (grippe). Au fil des ans, les pharmaciens ont joué un rôle important dans l’éducation de la population sur la grippe en insistant sur l’importance de la vaccination. Aujourd’hui, les pharmaciens jouent un rôle encore plus important à titre de vaccinateurs. L’APhC vous offre donc du matériel pour vous renseigner, pour éduquer vos patients, pour accroître la sensibilisation, pour promouvoir l’immunisation et pour vous aider à tenir une clinique de vaccination antigrippale à votre pharmacie. Nous vous invitons aussi à vous renseigner auprès de l’association ou de l’ordre des pharmaciens de votre province pour connaître les ressources propres à votre lieu de pratique. Lisez la lettre du président de l’APhC, Carlo Berardi,  qui contient des renseignements importants pour la saison de la grippe 2015-2016.

La Déclaration du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) réitère le fait que la transmission de la grippe entre les travailleurs de la santé infectés et leurs patients vulnérables constitue toujours une cause importante de morbidité et de mortalité. Les travailleurs de la santé en contact direct avec les patients ont la responsabilité d’offrir des soins répondant aux plus hautes normes, y compris se faire vacciner eux-mêmes contre la grippe. Les travailleurs qui sont atteints de la grippe ou qui pensent l’être ne doivent jamais entrer en contact direct avec les patients.

Renseignements sur la saison de la grippe 2015-2016

Chaque année, des millions de personnes sont infectées par le virus de l’influenza au Canada, ce qui se traduit par 12 200 hospitalisations et 3 500 décès en moyenne. La vaccination est reconnue comme l’élément clé pour prévenir l’influenza ou l’atténuer. C’est important d’encourager vos patients à se faire vacciner chaque année, car la durée de protection du vaccin n’est pas susceptible de s’étaler sur deux saisons de grippe ou plus.

L’APhC a mis à jour les ressources sur l’influenza destinées aux pharmaciens, à la lumière des recommandations du CCNI pour 2015-2016.

En ce qui a trait aux personnes qui devraient se faire vacciner contre la grippe, les données examinées par le CCNI montrent que la vaccination antigrippale est bénéfique pour les personnes en bonne santé âgées de 5 à 64 ans et pour toute personne à risque élevé  de complications pour qui le vaccin a été indiqué par le passé.

Le CCNI a publié les mises à jour suivantes dans le chapitre sur la grippe du Guide canadien d’immunisation et Déclaration sur la vaccination antigrippale pour la saison 2015-2016 en ce qui a trait à l’utilisation des vaccins antigrippaux :

  1. Pour les enfants de 6 à 23 mois, le CCNI recommande, compte tenu du fardeau présenté par le virus grippal B, d’utiliser le vaccin antigrippal quadrivalent inactivé (VAQ).
  2. Le CCNI recommande qu’un vaccin vivant atténué contre l’influenza (VVAI) soit utilisé pour les enfants et les adolescents de 2 à 17 ans en bonne santé, qui ne présentent pas de contre-indications à ce vaccin. Pour les enfants de 2 à 6 ans, le VVAI est recommandé de préférence en raison de son efficacité supérieure dans cette population de patients. On s'attend à ce que l'efficacité supérieure du VVAI par rapport à celle du VTI se prolonge après l'âge de 6 ans, mais les données probantes n'indiquent pas à quel âge précis l'efficacité des deux vaccins devient équivalente.
  3. Pour les enfants pour lesquels l’utilisation du VVAI est contre-indiquée, le CCNI recommande l’utilisation du vaccin antigrippal quadrivalent inactivé (VAQ) ou, si le VAQ n’est pas disponible, le vaccin trivalent inactivé (VTI), y compris pour les enfants immunodéprimés. Pour les enfants souffrant d’asthme grave, le VAQ devrait être utilisé de préférence. Les enfants atteints d’autres affections chroniques devraient recevoir le VVAI.
  4. À la suite de la publication récente de nouvelles données probantes, le CCNI inclut spécifiquement les enfants présentant des troubles neurologiques ou du développement neurologique parmi les groupes pour lesquels le vaccin antigrippal est particulièrement recommandé.
  5. Le CCNI a mis à jour la définition de syndrome oculo-respiratoire aux fins d’uniformité avec le guide d’utilisateur pour la déclaration de manifestations cliniques inhabituelles à la suite d’une immunisation.
  6. Le CCNI recommande que le VVAI soit administré en même temps que d'autres vaccins vivants atténués ou des vaccins inactivés, ou en tout temps avant ou après l'administration de ces vaccins.
  7. Les adultes et les enfants allergiques aux œufs peuvent recevoir la dose complète du vaccin quadrivalent ou trivalent sans subir de test cutané au préalable. Le vaccin peut leur être administré dans tout lieu où se fait habituellement la vaccination pourvu que les vaccinateurs sont prêts et disposent en tout temps de l’équipement nécessaire pour intervenir en cas d’urgence provoquée par l’administration du vaccin.

Ressources sur l’immunisation 2015-2016 destinées aux pharmaciens

Ce guide de vaccination [English] antigrippale étape par étape renseigne les pharmaciens qui envisagent de tenir des cliniques de vaccination. Le guide comprend aussi un bref sommaire des lignes directrices actuelles sur la vaccination antigrippale et sur l’identification des patients à risque élevé de complications liées à la grippe.